m

Festival « Open Air » de Bordeaux

Le festival « open air » que l’on pourrait légitimement appeler « open air, broken ears », sur 5 heures chaque dimanche de septembre, a atteint un très haut niveau sonore. Malgré une promesse de réduction de ce volume, celui-ci a paru une fois de plus ce dimanche 4 septembre susceptible de provoquer des lésions auditives irréversibles.

Michèle Delaunay demande au maire de Bordeaux si le volume sonore a bien été contrôlé et s’il est en conformité avec la loi.

Ci-après ce courrier

Image

 

Communiqué de presse : suppression du paquet neutre – Sénat

Communiqué de presse de Michèle Delaunay – Rapporteure PLFSS 2016 

16 Septembre 2015

 

Le Sénat vient de supprimer le paquet neutre. Par ce vote, les sénateurs disent ainsi non à la lutte contre le tabagisme des jeunes. L’attractivité du paquet est, en effet, une des armes commerciales des cigarettiers à destination principalement de ce public. Alors que plus de 200 000 enfants et jeunes adolescents tombent chaque année dans le piège de la cigarette, ce vote est malheureusement la preuve de la fragilité des décisions politiques en face des manifestations de rues et de la pression des lobbies.

 A l’Assemblée nationale nous réintégrerons les dispositions du Programme national de réduction du tabagisme (PNRT) telles que votées en 1ère lecture.

 

 

 

La France paye cher ses addictions : l’étude alarmante de l’OFDT

L’actualisation de l’étude de Pierre Kopp sur les dégâts sanitaires et sociaux du tabac constitue un tournant décisif dans la prise de conscience des ravages de cette drogue. En 2006, le chiffrage était de 47 milliards d’euros; il est aujourd’hui de 120 milliards d’euros. Ce chiffre est un coût net, tenant compte des recettes (taxes et TVA : 10,3 milliards), ainsi que des pensions non versées du fait d’une mort prématurés. L’étude complète de l’OFDT du 10 septembre est disponible en cliquant ici.

 

 

 

 

 

 

Depuis près d’un an je demande à ce que le prix du tabac soit fixé en fonction du coût sanitaire et social (mon 1er amendement ci-près d’octobre 2014). Cette dernière étude confirme l’urgente nécessité d’augmenter le prix du tabac, pour que nous puissions assumer, demain, le coût des progrès thérapeutiques et techniques de la médecine, mais aussi assumer les dépenses liées au vieillissement et à la perte d’autonomie.

Mes questions envoyées aux fabricants de tabac

J’ai envoyé, ce jour, un courrier aux 4 industriels du tabac (JTI ; BAT ; Imperial Tobacco ; Philip Morris) leur posant une série de questions sur leurs pratiques commerciales, afin de m’éclairer pour préparer le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016, dont je suis la Rapporteure à l’Assemblée nationale (partie Assurance Maladie).

Pour consulter les courriers adressés aux fabricants de tabac :

Courrier  à Philip Morris – Questions de Mme Delaunay

Courrier à  Japan Tobacco – Questions de Mme Delaunay

Courrier à Imperial Tobacco – Questions de Mme Delaunay

Courrier à BAT – Questions de Mme Delaunay

Journée mondiale sans tabac : Dépêche AFP du 29 mai sur mes propositions

L’ex-ministre PS aux Personnes âgées et députée PS de Gironde Michèle Delaunay veut profiter de la journée mondiale contre le tabac pour « maintenir la pression » sur le gouvernement et promouvoir en France « une sortie du tabac en 2030 ».

Un tel « engagement est de l’ordre de l’abolition de la peine de mort », a lancé vendredi Mme Delaunay lors d’une conférence de presse, jugeant que « l’homme politique qui, au niveau international, incarnera ce combat marquera l’histoire ».

Pour permettre une sortie de la France du tabac en 2030, l’ex-cancérologue entend s’appuyer sur des « mesures piliers », comme « le couplage d’une augmentation notable du prix de paquet au-delà du seuil psychologique de 10 euros, avec en parallèle une harmonisation de la fiscalité européenne » pour arriver à des prix équivalents dans chaque pays de l’UE.

En lien avec diverses associations de lutte contre le cancer, l’ancienne ministre défend aussi la possibilité d’action de groupe contre les fabricants de tabac, « pour que les victimes et leurs familles ne soient pas sans recours » et veut « éliminer le commerce illicite du tabac », qui représente selon elle « 20% de la production internationale ».

Mme Delaunay souhaite également « aider les buralistes à préparer progressivement la sortie du tabac » en développant les activités « hors-tabac » pour compenser leurs pertes financières. La députée, membre de la Commission des affaires sociales, réfléchit également à un plafonnement de leur rémunération sur le tabac vendu, pour ne pas les pousser à vendre plus.

« Il faut dé-normaliser la consommation de tabac, c’est un enjeu de société », a soutenu David Saint-Marc, sociologue, membre de la Ligue contre le cancer, rappelant que « si le tabac rapporte 14 milliards d’euros de rentrées fiscales, il en coûte à l’Etat 47 milliards de coût social ».

La Ligue réfléchit ainsi à la mise en place de plages sans tabac ou à la possibilité de réduire les scènes de tabagisme dans le cinéma et la télévision en dehors des intérêts historiques ou artistiques. « Car on fume dans 80% des films et séries français », déplore Mme Delaunay.

 

lab/ban/ct

2015/05/29 18:45:03 GMT+02:00
MSE02865 #613334 DVBP 2676 KHY98 (4) AFP (332)