Admirable NKM !

Comme tout le monde, j’apprécie d’autant plus aisément les autres qu’ils manifestent à mon égard estime ou sympathie.

Nathalie Kosciusko-Morizet vient de ce point de vue de connaître une hausse sensible dans mon appréciation à son égard. En sa nouvelle qualité de Ministre en charge de l’économie numérique, elle a pris l’initiative d’ouvrir des formations à destination des élus pour qu’ils gèrent au mieux les nouveaux outils de communication. Rien que cette initiative est estimable, d’autant qu’elle s’adresse aux politiques de tout poil et obédience.

Mieux cependant, elle a choisi quatre exemples de bonne pratique informatique pour illustrer sa formation : deux à droite, deux à gauche. Et à gauche, devinez qui are « the winners » : Mosco (vici) et … ma pomme !

Quelle femme admirable cette NKM ! Interview, film explicatif, mes collègues en herbe ou en chêne quasi-centenaire sont conviés dans le sillage du présent blog à trouver le ton et le rythme qui fera de leur site une « signature » .

Admirable, NKM, n’est-elle pas ?

La palme de la bêtise

Il faut toujours se méfier de vouloir décerner la palme de la bêtise : les prétendants sont nombreux et le risque est grand de trouver plus fort que le lauréat au prochain coin de rue.

Pourtant la société « Kleenex » peut en ce moment postuler en bon rang. Sur une boite de ces petits mouchoirs de voiture, je trouve aujourd’hui la mention « Antiviral ».

Antiviral le mouchoir kleenex ? Est-ce de l’humour ou un authentique f… de gueule dont les publicitaires sont friands ?

La mention complémentaire, présente sur la languette détachable, donne la réponse. C’est bien la deuxième hypothèse.

On lit en effet « Elimine 99 % des virus ». »Elimine » et non pas « détruit », ou « tue ». Et en effet si l’on se mouche dans un kleenex, un nombre non négligeable de virus se trouvent précipités en direction de la poubelle.

De là à oser le qualificatif d’ « antiviral », le pas est grand. La bêtise aussi.

Plus fort que Jacques Mellick !

On se souvient du (faux) témoignage de Jacques Mellick, élu de Béthune, au temps de l’affaire OM-VA qui accablait Bernard Tapie. Ce témoignage supposait qu’il ait fait le trajet Paris-Béthune à la vitesse de la fusée.

Eh bien, comme souvent, Bordeaux et son Maire, font mieux et plus vite …

Ce matin à 11 h, Xavier Darcos inaugurait à Bordeaux le salon « Préparer sa retraite » au hangar 14. Vers 11 h 30, tout le monde se rassemble pour écouter les discours. Passant en deuxième position, l’adjointe Mme Fayet excuse l’absence d’Alain Juppé qui « aurait tant aimé être présent parmi vous et accueillir son ami Xavier Darcos ». « Malheureusement », ajoute-t-elle son emploi du temps le retient au Québec ».

La souffrance du Maire d’être séparé de son ami a dû être trop vive. Une demi-heure plus tard, je le vois arriver dans un restaurant du centre ville, où tous les deux se retrouvent…

« Ensemble, tout est possible »

Enfin, nous décryptons pleinement le slogan de la campagne sarkozienne.

Il s’agissait, non des Français (« qu’ils se débrouillent ! »), mais de sa famille et de son clan.

Là, oui, y »a pas de limites, tout est bien possible.

Journée mondiale de refus de la misère (I)

Dix-huit pour cent des jeunes de 18 ans et moins vivent au dessous du seuil de pauvreté.

Certainement, aujourd’hui, Le Président aura à coeur de leur faire un signe.

top