m

Il fut mon copain, mon confrère et mon collègue. Dominique Ducassou est mort ce matin d’un infarctus cardiaque et j’ai envie de parler du jeune homme plein de talents multiples avec lequel j’ai partagé les bancs de la faculté de médecine. Il était Navalais, dans le groupe de ceux qui figuraient en tête de tous les classements (ce qui était très irritant..), mais plus encore, c’était un copain joyeux et passionné de musique. Nous avons tous les deux animé une soirée dans une maison de retraite : il jouait de la trompette et avec deux ou trois étudiantes je dansais le french cancan..
Trente ans plus tard, nous nous sommes retrouvés sur les bancs du Conseil Municipal et du Conseil d’administration de l’Opéra. Il était moins joyeux mais toujours passionné d’art et de musique, ce qui lui valut d’être adjoint à la culture, où son authentique connaissance des oeuvres lui donnait une grande crédibilité. Il a quitté la politique me semble-t-il un peu déçu par elle. La médecine mène à tout, mais sans doute eût-il voulu que le chemin allât plus loin.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *