m

J’apprends la mort de ma collègue Ministre Nicole Bricq. Elle était dans le ministère Ayrault l’une des 4 de l’année 47 que nous considérions bien sûr, pensant à nous, comme une année de grands crus : le Drian, Lebranchu, Bricq et moi. J’aimais son intransigeance, son franc parler et sa voix qui faisaient penser à Françoise Sagan, j’aimais son élégance raffinée.

Nicole est morte à la suite d’une chute dans un escalier ce qui parait bien prosaïque pour une personnalité aussi originale. Les circonstances de la mort de sa mère, le mauvais buzz qui s’en suivit nous avait rapprochées. Tristesse, ombre noire sur une journée de soleil. Je pense à elle et à ses proches.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *