m

Mai 2018, les (ex baby) boomers affutent leurs armes pour entreprendre la révolution de l’âge : numérique, progrès médicaux, prévention, intelligence artificielle, voitures autonomes … ils sont prêts pour changer le monde avec le plus grand de ses changements : la longévité et la plus humaine de ses transitions : la transition démographique.

Les premiers arrivés de ces boomers sont septuagénaires et ils ont bon pied bon œil. Cohn Bendit, Le Drian, Juppé.. Le terrible est que les noms qui viennent le plus vite sont des noms masculins et j’ai envie de dire « Et moi, et moi, et moi… » , parce que ce sont, et de beaucoup, les femmes qui ont le plus changé le monde et, qui comme d’hab, porteront l’essentiel de la révolution de l’âge. Oui, il est plus que temps d’être féministe : on fait le job, et les hommes ont une légère tendance à se l’attribuer alors qu’ils ne sont pas même capables de dire leur âge, de le porter haut et beau comme une décoration honorifique comme nous savons (sinon toutes, mieux) le faire. Oui, nous les filles, vous les messieurs avec un peu de retard, nous serons, nous sommes déjà les premiers émancipés de l’âge. Roselyne (Bachelot), Anne (Sinclair), Nathalie (Baye), Christine (Ockrent), Nicole (Notat), Elizabeth (Guigou), Marie-George (Buffet)…  A l’aide, Ils est grand temps de nous affirmer comme telles !

En avril 68, tout frémissait. Les pavés n’avaient pas encore quitté la terre des villes, mais ils étaient foulés par les premières manifestations syndicales. Nous, les filles, nous étions encore sur nos cahiers, sagement, mais cette sagesse au moins n’allait pas durer…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *